Ecole de lutherie Internationale "Gauthier Louppe" - Marche-en-Famenne | Belgique | Tel: +32(0)84.44.59.50

Lutherie contemporaine

Pour approcher l'art de la lutherie, il faut se plonger dans l'étude de la lutherie baroque, qui se développe et évolue dans une période appelée "l'âge d'or". Cette lutherie a repris un essor certain suite à la demande grandissante des musiciens, dits "baroqueux". Elle représente ou symbolise actuellement le passé de la lutherie.
Il est important de connaître le passé, pour comprendre les recherches et les travaux des luthiers des XIXe et XXe siècles. Ce regard permet de mieux comprendre l'état actuel de la lutherie.
Les recherches, les créations et les réalisations du luthier Gauthier LOUPPE, qui font l'objet d'expositions, représentent un potentiel pour l'avenir de la lutherie. Mais, comment parler de cet avenir, s'il n'y a pas la présentation de ces objets, qui sont le fruit de plus de dix années de travail ?
C'est donc des effluves et autres émanations tout droit sorties du creuset qui est l'antre de cet artisan, que nous parlerons.


L'atelier du luthier Gauthier LOUPPE, situé loin des regards indiscrets, mais éclairé par l'étude et la recherche permanente, permettant l'évolution des connaissances, dont nous voulons vous entretenir. Un des livres importants que nous pouvons trouver et lire est celui de TOLBEQUE: " L'art du luthier ". C'est là que commence la réflexion du luthier.

La lutherie est donc un art.
Il semble que la définition serait un peu courte si elle se limitait à cette affirmation, sans compter que le luthier se présente souvent comme artisan et non comme artiste.
La lutherie est-elle un artisanat, un artisanat d'art ou un art ?



Pour réaliser un objet quel qu'il soit, il faut posséder une méthode, une technique, un savoir-faire, qui sont la fonction et l'essence même de l'artisan. Pour réaliser des instruments de musique, tels ceux du quatuor à cordes, il faut nécessairement les qualités de l'artisan, mais aussi quelque chose de plus, puisqu'il y a en plus la création d'un son, qui est impalpable et de qualité subjective.
Tout ceci donne une dimension supplémentaire, dans ce cas, l'appellation sera "artisanat d'art ".
Dans les ouvrages se rapportant à l'art des XIXe et XXe siècles, on en trouve qui traitent de peinture, de sculpture, d'architecture, d'ébénisterie, d'urbanisme, de science, de photographie, de bande dessinée, de composition, de philosophie de littérature, de théâtre… mais rien en ce qui concerne la lutherie.
La lutherie ne serait-elle pas considérée comme un art ?
Ne s'est-il donc rien passé durant ces deux siècles dans ce domaine ?
Bien sûr, il y a eu quelques recherches expérimentales, mais elles sont restées sporadiques et n'ont malheureusement engendré aucun courant artistique.


 

Ceci nous pousse à nous poser quelques questions :

- La lutherie fait-elle partie du monde artistique ?
- La lutherie est-elle à la traîne dans l'évolution artistique ?
- Est-elle et restera-t-elle l'arrière garde ?
- Les instruments du quatuor sont-ils réduits à n'être que des outils de travail ?

L'art est le reflet d'une époque, d'une manière de vivre et d'une société.


 

Le violon en tant que tel, est le symbole du conservatisme. Qu'est-ce qui a changé pour le violon en plus de cinq siècles ? Bien peu de choses. La littérature musicale, si généreusement offerte par les compositeurs de génie, démontre une véritable évolution ou révolution. Pour y répondre, les virtuoses et interprètes ont étudié, créé et appliqué de nouvelles techniques musicales violonistiques.

Les luthiers ont également cherché des améliorations concernant principalement la puissance des instruments, ce qui a réussi. Stradivarius a lui-même modifié la forme du violon en lui retirant les "pointes ".Il a réalisé quelques instruments de cette forme.Les recherches ont continué tout au long du 19e siècle, maintenant encore. Toutes ces évolutions ne sont pas très connues, car elles étaient tantôt expérimentales, tantôt farfelues essayant de répondre à un besoin ponctuel. Ces instruments de musique ont fini leur vie dans les musées.


Le futur potentiel de la lutherie

 

 

C'est ici le point important de toute la présentation, car ce domaine n'est que peu ou pas exploré, pourtant, il offre des possibilités d'avenir. Suite aux réalisations antérieures qui viennent d'être présentées, des luthiers actuels continuent cette démarche, mais ils sont très rares et disséminés dans le monde. Certains essais ne semblent pas très heureux…par contre, d'autres réalisations sont réussies.
Trop souvent, la culture classique des musiciens et des luthiers eux-mêmes entrave l'évolution. Cette culture prône le classicisme et le conservatisme, pourtant la musique évolue, comme tout art!


Pourquoi la lutherie devrait-elle être confinée dans le "passéisme" ?
Pour donner un nouvel élan à la lutherie, il faut redonner toute l'importance à la complémentarité dans la trilogie relationnelle entre : le luthier, le compositeur et le musicien. L'un fait évoluer les autres, et le niveau est rehaussé pour tous.
Les créations du luthier Gauthier LOUPPE tentent de démontrer que la lutherie peut ne pas être figée et que son état est évolutif. La présentation de ces nouveautés contribue à changer les mentalités, à élargir les regards, permet de redonner aux luthiers l'envie de créer, à l'instar de celle qui existait durant la Renaissance et "l'âge d'or " de la lutherie.


Que ceci permette aux musiciens de prendre goût aux nouveautés, qui seront une richesse patrimoniale dans le futur.


La vie active bat son plein au sein de l'école, la diversité des nationalités démontre le côté international de ce lieu d'apprentissage. Les étudiants pratiquent sur les 4 niveaux, soit la construction des instruments du quatuor, réalisation de copies historiques et la restauration.

 

lire la suite...


Exposition permanente

Mise en place, elle reconstitue l’atelier du luthier où sont présentées les différentes phases de la réalisation du violon. Une salle est dédiée aux œuvres contemporaines du luthier Gauthier LOUPPE.

Newsletter

Inscription la liste de diffusion

 



 

Ferme de Harzé - Aliments et Matériels pour animaux

Simon Leleux - Percussionist - Percussions orientales

Casadimensa - cours de danse africaine et djembé à Liège

Odette Bijoux - artisant bijoutier à Liège