Ecole de lutherie Internationale "Gauthier Louppe" - Marche-en-Famenne | Belgique | Tel: +32(0)84.44.59.50

Lutherie classique

Le métier de luthier débute par une formation professionnelle assidue, qui requiert beaucoup de technique, de passion et plusieurs années d'apprentissage.
Ce métier, dont la fabrication est artisanale, demande une maîtrise de la matière, ainsi que des outils, spécifiques aux instruments fabriqués.
L'art des luthiers, commence avec le choix des bois, pour la réalisation des instruments, déterminant pour l'esthétique de ceux-ci, mais aussi et avant tout, pour leur qualité sonore.


La lutherie est un art, pas seulement un artisanat. Pour créer des instruments, le luthier s'exprime, et apposant son savoir et sa personnalité dans ses gestes, pur la fabrication.
Cet art subtil se reconnaît dans la sculpture de la volute, dans la découpe des ouïes et dans les finitions.
L'instrument est une œuvre, une pièce unique. La réalisation artisanale entretient le fait qu'aucun instrument n'est identique à un autre, que ce soit au niveau visuel comme sonore. Chaque instrument produit un son, et à un timbre original. On peut comparer cela aux Hommes, nul n'a la même voix par exemple.
Bien que le luthier crée un objet utilitaire à l'opposé du sculpteur ou du peintre qui s' exprime à travers l'art pur, la plus grande création est le son. Le travail et la difficulté ne sont pas de partir d' un bout de bois pour en faire un objet, mais bien de sculpter un bout de bois pour en faire " un son " et pas n' importe lequel : chaud, profond, puissant, qui sache transmettre une émotion, un sentiment, et faire vibrer celui ou celle qui l' écoute.


 

Il faut savoir que le violon est le fruit des instruments du passé, de l' Antiquité et du Moyen Age . C' est à la renaissance que les grands bouleversements arrivent. Les mutations sont grandes : on s' approche du violon avec la viole. Le premier violon apparaît dans la première moitié du XVIe siècle et trouve son apogée dans le baroque avec les grands maîtres italiens :
Amati, Guarneri et bien sûr Stradivari.
Et là, finit l' évolution de la forme du violon. Depuis, les instruments ont évolué suivant les besoins musicaux des instrumentistes et des compositeurs. De grands changements musicaux bouleversent le monde au début du XIXe siècle : les exigences techniques, la virtuosité, la puissance... Tout augmente. Les luthiers ont dû effectuer des recherches et modifier le violon pour répondre aux exigences musicales. Les principales transformations sont l' allongement de la barre d' harmonie, l' allongement de la touche, l' enclavement du manche, l' augmentation du renversement, la modification du chevalet .


 

Toutes ces modifications ont participé à l' évolution de la virtuosité violonistique et de la sonorité. Mais l' art de la lutherie est-il à son sommet ? La lutherie peut-elle encore évoluer ? Ou doit-elle rester enfermée dans des canons inspirés des modèles baroques ?
Au cours du XIXe siècle, beaucoup d' expérience ont été réalisées sur la forme su violon, sur les voûtes...
De grands luthiers, tel Jean-Baptiste Vuillaume, se sont prêtés à ce " jeu ". Les travaux réalisés avaient pour but d' aller plus loin dans la recherche de la sonorité et de la performance. De nombreux instruments ingénieux n' ont pas eu le succès qu' ils méritaient et se sont retrouvés dans les musées .
Quelques dernières sont apparues au début de ce siècle et après la Seconde Guerre mondiale, telles la mentonnière, les cordes filées du métal (aluminium, acier, argent, oc...) et l' épaulière.


La vie active bat son plein au sein de l'école, la diversité des nationalités démontre le côté international de ce lieu d'apprentissage. Les étudiants pratiquent sur les 4 niveaux, soit la construction des instruments du quatuor, réalisation de copies historiques et la restauration.

 

lire la suite...


Exposition permanente

Mise en place, elle reconstitue l’atelier du luthier où sont présentées les différentes phases de la réalisation du violon. Une salle est dédiée aux œuvres contemporaines du luthier Gauthier LOUPPE.

Newsletter

Inscription la liste de diffusion

 



 

Ferme de Harzé - Aliments et Matériels pour animaux

Simon Leleux - Percussionist - Percussions orientales

Casadimensa - cours de danse africaine et djembé à Liège

Odette Bijoux - artisant bijoutier à Liège